La stevia rebaudiana – A l’assaut de l’or vert
Plante à sucre, chanvre d’eau, herbe douce du Paraguay...Mais aussi, plante très controversée, et bien malgré ses vertus, la stevia rebaudiana peine à s’introduire dans nos gourmandises du quotidien.
Publié le 20 mars 2010
photo
Découverte à la fin du XVIIIème siècle par des botanistes espagnols et italiens, les indiens Guaranis l’utilisent depuis des siècles pour sucrer leurs infusions.

Originaire des plateaux du nord-est du Paraguay, la stevia rebaudiana est une plante vivace, dont les feuilles contiennent des diterpènes glycosylés comme le steviol, le stevioside et les rebaudiosides. Ces composés lui donnent un pouvoir édulcorant étonnant (entre 20 et 320 fois plus élevé que le saccharose), ainsi qu'un réel atout : un apport calorique quasi nul.

Quoique controversées, les vertus de la stevia sont nombreuses : naturelle, non cariogène, hypoglycémiante, anti-hypertenseur, tolérée par les diabétiques, évidemment adapté lors d’un régime hypocalorique...tout en étant dépourvue de toxicité aigue. Cependant, certaines études contrastées, ont démontré que l’extrait de steviol, à une dose de 0.75g/kg/jour, soit 80 fois la consommation humaine normale, semblerait entraîner des dégénérescences du système reproducteur et rénales chez le rat. La stevia est néanmoins consommée quotidiennement au Japon depuis plus de 30 ans, et aucun effet secondaire néfaste pour l’homme n’a été rapporté jusqu’alors.

Les substances édulcorantes de la stévia ont été isolées dès 1931 par des chimistes français mais ce n’est qu’en août 2009 que l’usage de la plante à sucre, comme additif alimentaire (puis en janvier 2010 comme édulcorant) fût autorisé en France. Il est vrai que le traditionnel principe de précaution ainsi que les campagnes des lobbys sucriers et « aspartamiers » (ou la structuration nécessaire de ces derniers), ont peut-être contribué à cette légalisation tardive.

En effet, le groupe Merisan (cédé par Monsanto depuis 2000) commercialise déjà un édulcorant naturel à base de stévia. Notamment grâce à la marque Canderel, il s'accapare plus d'un tiers du marché des édulcorants basses calories, ce dernier étant évalué à près de 2 milliards de dollars. Coca Cola et Pepsi intègre déjà, la stevia à leur boisson « light » ou « green » sur certains marchés et très bientôt en Europe. La stevia est désormais dans le joug des industriels, la messe est dite, la course aux brevets est lancée, les tendances de consommation liées à la naturalité ne vont qu'amplifier l'impact marketing des futures innovations. Les experts s’accordent à prévoir, que d’ici 2015, les édulcorants naturels à base de stévia vont conquérir 20 à 25 % du marché des édulcorants basses calories, dominé actuellement par l’aspartame.
Auteur : Phytoxperience, tous droits réservés, contacter l'auteur