Le goji…..pour la vie !
"Super fruit" aux mille vertus, certes trop souvent enjolivées par ses "supers partisans", le goji surfe indéniablement sur la vague de l’antivieillissement et du bien-être.
Publié le 29 mars 2010
photo
Le goji (terme occidental de découvreur) est un arbrisseau à rameaux épineux, souvent pleureurs, appartenant au genre lycium qui compte plus de 90 espèces présentent dans les zones tempérées d’Asie, d’Afrique et d’Europe, à l’état sauvage ou cultivées. Evoqué dans la littérature, en Europe depuis le IVe siècle, et certainement cultivé peut de temps après, les jeunes pousses de lyciet (en français) étaient traditionnellement consommées comme des asperges ou en salade, dans les campagnes du sud de la France.

Parmi toutes les espèces de lycium, c’est la baie du lycium barbarum qui contient les composés les plus vertueux. En effet, c’est l’un des fruits les plus nutritifs, il est plus riche en protéines que le blé, il contient également une diversité étonnante de vitamines (B6, B2, E…), minéraux (calcium, fer, zinc, sélénium…) et autres polysaccharides (25 à 30% de la pulpe, dont certaines sont uniques au goji), caroténoïdes (zéaxanthine, beta-carotène) et acides phénoliques.

Plus de 90 études scientifiques ont permis d’affirmer que le goji est en effet une source intéressante d’antioxydants. Les polysaccharides qu’il contient favorisent la baisse des indicateurs sanguins de glycémie, de triglycérides et de cholestérol ; ils participent activement au renforcement du système immunitaire, régulent les fonctions digestives et la tension artérielle, c’est un excellent rééquilibrant général. Le goji pourrait également agir préventivement contre certains cancers, les maladies neurodégénératives, et la stérilité mais les études scientifiques doivent avancer davantage pour le confirmer.

Exporté sous formes de baies séchées, de préparations liquides (jus, teintures), ou en poudre, le goji est principalement cultivé dans la région autonome du Ningxia, au nord de la Chine, majoritairement peuplée par la communauté musulmane des Huis. "Fruit miracle" mais aussi "fruit du développement durable" : le récent engouement occidental pour le goji apporte une réelle bouffée d’oxygène à l’économie de la région, plutôt pauvre, rurale, très sensible aux dérèglements climatiques, et frappée par l’inexorable avancée du désert.
Auteur : Auteur : Phytoxperience, tous droits réservés, contacter l'auteur. Crédits photo GNU/FDL