photo plante

Lierre

Hedera helix

Auteur photo : Uwe H. Friese 2005 modifié par Phytoxperience 07.2009 license GNU/FDL (cf. license)

Description :

Liane arborescente de la famille des araliacées, originaire d'Europe, elle s'agrippe le long des murs, des rochers et des troncs d'arbres sans pour autant en être un parasite comme le gui : le cycle inversé du lierre le rend même souvent bénéfique à son hôte. Ses feuilles à lobes triangulaire sont coriaces, luisantes et persistantes, ses fleurs jaunees-vertes sont regroupées en ombelles pour fructifier sous forme de baies globuleuses à la fin de l'hiver. Le lierre protège les arbres de déshydratation et des rayons UV, il a aussi des capacités détoxifiantes de l'air (benzènes).

Propriétés :

Le lierre contient des flavonoïdes, des stérols et des terpènes (l'hédérine) qui lui donnent des propriétés purgatives, antibactériennes et anti-inflammatoires. Il est employé en cas d'affection hépato-biliaire ou des voies respiratoires (antitussif). En usage externe en cas de dermatose, lésion, brûlure, il agit également positivement contre la cellulite. Plusieurs études ont démontré les effets positifs du lierre lors d'affections bronchiques chroniques.

Utilisation courante :

Les feuilles de lierre séchées sont transformées en extrait sec, acqueux, ou en teinture alcoolique pour être utilisées sous forme de préparations diverses (de la gélule, au suppositoire) par voie interne. Sous forme d'onguent ou en enveloppement pour l'application externe.

Observations :

Toute la plante contient des saponosides toxiques et allergènes. Contre indiqué pendant la grossesse et l'allaitement. Le surdosage peut entrainer nausées et maux de tête.